Bateau de croisière

Voyage

By Navab

Quel est le prix d’un bateau de croisière ?

L’industrie des croisières connaît une croissance soutenue avec la mise en service d’un nouveau navire en moyenne chaque année pour les grandes compagnies. Ces véritables palais flottants attirent une clientèle enthousiaste, allant des familles aux retraités, souhaitant vivre une expérience unique en mer.

L’attrait des nouveaux navires

Selon les chiffres de la CLIA (Cruise Lines International Association), environ vingt navires internationaux ont été inaugurés entre 2015 et 2018. Ces géants des mers peuvent accueillir plusieurs milliers de passagers ainsi qu’un nombre presque équivalent de membres d’équipage chaque semaine. Ils sont conçus pour naviguer dans toutes les conditions météorologiques, offrant luxe et confort tout au long du voyage.

Les coûts de constructions d’un bateau de croisière

Le coût d’une croisière varie considérablement en fonction de la catégorie de la cabine choisie. Pour une semaine de croisière, les tarifs démarrent autour de cent euros pour les cabines intérieures bon marché et peuvent atteindre jusqu’à 2 000 euros pour des suites luxueuses. Les frais annexes tels que les taxes portuaires et les dépenses personnelles à bord augmentent également le prix final de la croisière.

Construire un navire de croisière représente un énorme investissement. En moyenne, un bateau comptant 2000 cabines coûte environ 785 millions d’euros. Les coûts varient selon les compagnies  : par exemple, le Costa Diadema a coûté 580 millions d’euros tandis que MSC Cruises prévoit des navires s’élevant jusqu’à 1 milliard d’euros.

  • Acier : 70 millions d’euros pour 35 000 tonnes
  • Aménagements intérieurs : 240 millions d’euros
  • Équipements divers : 170 millions d’euros
  • Coûts financiers : 40 millions d’euros

Exploitation annuelle et coûts associés

La gestion d’un navire nécessite également des frais annuels conséquents. Un navire de croisière avec 2000 cabines engendre des coûts de fonctionnement annuels avoisinant les 125 millions d’euros  :

  • Salaire des membres d’équipage : 30 millions d’euros pour environ 1 400 personnes
  • Dépenses diverses (consommables, maintenance, rénovations) : 20 millions d’euros
  • Nourriture : 15 millions d’euros
  • Taxes portuaires : 15 millions d’euros
  • Assurances et diverses taxes : 15 millions d’euros

Quel est le plus gros navire de croisière du monde ?

L’Icon of the Seas, le plus grand paquebot du monde avec ses 365 mètres de long, lève l’ancre le 27 janvier depuis Miami pour sa première croisière dans les Caraïbes. Ce géant des mers de 250 000 tonnes peut accueillir près de 10 000 personnes et a coûté 1,65 milliard de dollars. Équipé de deux mille chambres, sept piscines, vingt ponts, quarante bars et restaurants, et d’une cascade géante, il ressemble à un immense centre commercial flottant. Malgré sa propulsion au gaz naturel liquéfié, il pose des problèmes environnementaux majeurs.

La maîtrise des coûts énergétiques

L’un des défis majeurs pour les compagnies de croisière est de réduire les coûts liés à la consommation de carburant. Des plans d’économie d’énergie sont donc mis en place, ciblant différents aspects comme les systèmes de propulsion, la pénétration dans l’eau de la coque, l’éclairage et la climatisation.

Une passion contagieuse

Pour les adeptes de croisières, cette forme de vacances procure un sentiment de découverte et de relaxation incomparable. Les innovations et la créativité embellissent toujours plus l’expérience à bord.

Pourquoi choisir une croisière ?

Outre le luxe et le confort offerts, les croisières permettent des tarifs abordables grâce aux offres dégriffées souvent proposées. Même lorsqu’une cabine est vendue à prix réduit, elle génère des revenus supplémentaires grâce aux dépenses à bord.

  • Cabines spacieuses et équipées
  • Divertissements variés
  • Gastronomie internationale
  • Excursions fascinantes à chaque escale
  • Offres tarifaires attractives

La croisière n’est pas seulement un moyen de transport, mais une destination en soi. Son développement continu montre à quel point elle réussit à séduire un public diversifié en quête d’aventure et de bien-être.

Laisser un commentaire